L’orgasme chez les femmes est cérébral

Oct 9 • Conseils hommes femmes au lit • 3238 Views • Aucun commentaire sur L’orgasme chez les femmes est cérébral

Des sci­en­tifiques indi­ens ont con­staté que les femmes peu­vent éprou­ver l’orgasme par la force de leur pen­sée. Depuis longtemps les chercheurs sont intrigués par le fait que cer­taines femmes peut éprou­ver le degré suprème de jouis­sance juste en y songeant. En plus, la femme peut le stim­uler par elle-même et sans aucune stim­u­la­tion physique.

Il y a quelques années, le cerveau féminin a été étudié afin de com­pren­dre ce qui s’y pas­sait  lors de l’orgasme. Et ils a été con­staté que la jouis­sance fémi­nine était régié par les neurones.

¨Les cen­tres du cerveau qui con­trô­lent l’orgasme s’activent quand la femme pense à l’orgasme de la même façon que sous le moyen tra­di­tion­nel¨, annonce le doc­teur  Bar­ry Komis­aruk. ¨Ces cen­tres ne s’activent pas si la femme simule l’orgasme¨, a‑t-il ajouté.

Lors de l’expérience réal­isées sur dif­férentes femmes, les réac­tions dif­fèrent. Les unes, en pen­sant à l’orgasme, fai­saient une com­bi­nai­son d’exercices res­pi­ra­toires et fai­saient tra­vailler leur imag­i­na­tion. Les autres, sauf  l’imagination, agi­taient leurs hanch­es et fai­saient des exer­ci­ces sur le plancher.

Selon le doc­teur, chaque femme a ses uniques fan­tasmes. Cer­taines s’imaginent des scènes éro­tiques, les autres romantiques.

¨L’orgasme féminin est un phénomène qui dou­ble les rythmes car­diaques, dimin­ue la sen­silil­ité à la douleur, aug­mente l’af­flux du sang au cerveau et stim­ule l’état du bon­heur, de la joie et de l’amour¨, con­clut Komis­aruk. ¨Les résul­tats de la recherche vont nous aider à dévelop­per des anti­dé­presseurs et des anal­gésiques effec­tifs¨, a‑t-il ajouté.

Les chercheurs améri­cains ont prou­vé que la pastèque est un aphro­disi­aque naturel puis­sant. Selon le chef de recherche Amy Reil­ly, la plus grande baie au monde à le même effet que le célèbre Via­gra. La con­som­ma­tion régulière de la pastèque provoque une dilata­tion vas­cu­laire et stim­ule les désirs sex­uels. L’action stim­u­la­trice de la pastèque est dûe à une grande con­cen­tra­tion de cit­rulline dans cette baie.

En péné­trant à l’intérieur de l’organisme humain, cette sub­stance stim­ule la pro­duc­tion d’un acide aminé par­ti­c­uli­er, appelé l’arginine. Cet acide con­tribue à la libéra­tions des réac­tions nerveuses et à la détente des vais­seaux sanguins.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »