Des chercheurs canadiens s’inquiètent de la croissance de la fellation

Août 26 • Femme libertine • 3749 Views • Aucun commentaire sur Des chercheurs canadiens s’inquiètent de la croissance de la fellation

Des chercheurs cana­di­ens ont exprimé leur inquié­tude sur la crois­sance de la fel­la­tion pra­tiquée par les jeunes femmes. Le rap­port de la recherche, menée par Brea Mala­cad de l’Université d’Alberta a été pub­lié par le Jour­nal Européen de la Con­tra­cep­tion et de la Médecine Repro­ducive (Euro­pean Jour­nal of Con­tra­cep­tion and Repro­duc­tive Health Care).

L’en­quête anonyme a été réal­isée sur 81 Cana­di­ennes, âgées de 18 à 25 ans. Les par­tic­i­pantes ont répon­du à des ques­tions, liées à leurs rela­tions sex­uelles et leurs sen­ti­ments con­comi­tants. Selon les don­nées de la recherche, 25% n’ont pas encore eu de rela­tions sexuelles.

Toutes les femmes sex­uelle­ment actives pra­tiquent le sexe vagi­nal aus­si bien que le sexe oral. Pour le con­tact vagi­nal 93% utilisent des moyens con­tra­cep­tifs, pour le sexe oral seule­ment 18%.

Selon les don­nées en moyenne l’activité sex­uelle chez les filles com­mence à 17 ans. Néan­moins 27% des jeunes filles ont pra­tiqué le sexe oral avant 16 ans.

Brea Mala­cad a souligné que la plu­part des jeunes filles ne sont pas infor­mées de la pos­si­bil­ité d’attraper des infec­tions sex­uelles en pra­ti­quant la fel­la­tion. Vu la crois­sance de la fel­la­tion, la spé­cial­iste a remar­qué la néces­sité de mod­i­fi­er les pro­grammes sco­laires con­sacrés à l’éducation sex­uelles des jeunes.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »