D’anciennes ruses de contraception

Sep 15 • Conseils hommes femmes au lit • 1350 Views • Aucun commentaire sur D’anciennes ruses de contraception

Dans l’antiquité il existait plusieurs moyens de contraception. Les plus populaires sont les spermicides. C’est un moyen qui abîme la stabilité chimique du vagin et détruit les spermatozoïdes. Les Égyptiennes utilisaient le mélange de coton, de miel et de fumier de crocodile. Les femmes de la Grèce Antique utilisaient le fumier d’éléphant au lieux de celui de crocodile. Les spermicides les plus nuisibles étaient utilisés en Chine Antique. Les femmes mettaient du mercure à l’intérieur de leur vagin.

Il y a peu de gens qui savent que les préservatifs ne sont pas des produits modernes. Les habitants de la Grèce Antique s’en servaient. Il y a une légende selon laquelle la femme du roi de Crète a fabriqué le premier préservatif en vessie de chèvre. De la sorte, elle s’est protégée contre la sperme de son marie qui, selon la légende, se composait de scorpions et de serpents. En Afrique on utilisait le cuir de crocodile pour la fabrication des préservatifs. En Europe on les confectionnait en coton et en boyaux d’animaux domestiques. En Chine – en soie. Bien sûr que les préservatifs anciens n’étaient pas jetables, on les utilisait plusieurs fois.

Il y a près de 4 milles ans, on a commencé à utiliser la contraception intra-utérine. Les femmes ont commencé à utiliser des spirales, des anneaux, etc.

En Europe on croyait que la femme pouvait tomber enceinte seulement si elle atteignait l’orgasme en même temps que son partenaire. Certains ont été sûrs que la grossesse était possible seulement pendant les menstrues.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »