Nyotaimori : le repas servi sur le corps d’une vierge

Avr 30 • Blog de femme libertine • 4237 Views • Aucun commentaire sur Nyotaimori : le repas servi sur le corps d’une vierge

On mange des sushis de façons dif­férentes. Au Japon, on a inven­té l’art Nyotaimori qui remonte à l’antiquité.

La philoso­phie de Nyotaimori estime que les sushis sont liés au plaisir. Pour que le plaisir atteigne son point cul­mi­nant, il est préférable qu’ils s’imprègnent de la chaleur et de l’énergie du corps humain. Pour cela les sushis sont servis sur le corps d’une femme nue.

A l’époque actuelle, les sushis-mod­èles revi­en­nent pen­dant les fes­tins de Yakudza, mafia japon­aise qui est dev­enue le sym­bole du luxe et de la richesse.

Le mot ¨Nyotaimori¨ sig­ni­fie ¨l’art du  corps fémninin¨. Les restau­rants Nyotaimori sont rares au Japon. L’organisation de ce restau­rant inhab­ituel cause des prob­lèmes à son pro­prié­taire. Néan­moins, le con­cept du restau­rant Nyotaimori est telle­ment inhab­ituelle et intéres­sante, que ces étab­lisse­ments attirent non seule­ment les vis­i­teurs désir­ant se régaler des sushis sur le corps féminin, mais égale­ment la presse mondiale.

Un cock­tail coûte plus de 40 €, les repas encore plus, mais cela ne gêne pas les japon­ais. Puisque comme dessert on peut touch­er les lèvres, la langue ou la peau de la femme Nyotaimori.

Pour être engagée au restau­rant Nyotaimori, la jeune fille doit avoir l’apparance d’un mod­èle, pou­voir rester immo­bile pen­dant des heures sur la table et ne pas être sen­si­ble à l’eau froide ou aux piqûres de baguettes avec lesquelles on mange des sushis. Avant de ¨servir la table¨ les jeunes filles sont lavées au savon sans odeur et rasées, puisque le corps doit être lisse comme de la cire. Dans cer­tains restau­rants Nyotaimori, on met des sushis sur une pel­licule très fine pour éviter le con­tact direct de la nour­ri­t­ure avec le corps, ques­tion d’hygiène.

Les hôtes ne doivent pas par­ler à la jeune fille qui sert de plat sur leur table et inverse­ment. Le fait le plus intéres­sant est que Nyotaimori ne peut être qu’une vierge.

L’attitide des gens envers Nyotaimori est dif­férente. Les opposants à ce con­cept croient que c’est une atteinte aux droits des femmes et la restric­tion de la lib­erté indi­vidu­elle. Les adhérents pensent que Nyotaimori est la fête de la beauté du corps féminin et de la nourriture.

Encore une nou­veauté de Nyotaimori  : on peut déguster des sushis sur le corps masculin.

Ce qui est intéres­sant : lui aus­si, il doit être puceau ?

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »