Le point G n’existe pas

Mar 2 • Femme libertine • 3186 Views • Aucun commentaire sur Le point G n’existe pas

Le point G n'existe pasLa zone érogène fémi­nine n’ex­iste pas… Les gyné­co­logues de l’U­ni­ver­sité d’Ox­ford affir­ment que c’est une zone imper­cep­ti­ble qui n’est pas déter­minée par rap­port au place­ment anatomique, mais par la sen­si­bil­ité de chaque femme ce qui donne les résul­tats douteux.

Les experts de l’In­sti­tut de Mia­mi, Floride, esti­ment à leur tour que les pre­mières don­nées sur le point G ont été pour la pre­mière fois reçues il y a plus de 3000 ans.

Le doc­teur Randy Fink essaie d’ex­pli­quer les con­tra­dic­tions apparues. C’est que tout organe peut être palpé, vu lors d’une autop­sie ou opéra­tion chirur­gi­cale, mais ce n’est pas le cas du point G, d’au­tant plus que plusieurs femmes ne peu­vent même pas le décou­vrir. Selon un autre spé­cial­iste, John­ny Brat, la zone sen­si­ble représente un réseau de nerfs, con­cen­trés sur une petite par­tie de la paroi vagi­nale qui s’ac­tive seule­ment à la venue de l’or­gasme. Les preuves physiques de l’en­droit con­cret d’ex­ci­ta­tion chez les femmes ne sont pas trouvées.

La plu­part des sex­o­logues s’ori­en­tent vers les sen­sa­tions sub­jec­tives de femmes. Avec cela cer­taines femmes éprou­vent un grand plaisir de la stim­u­la­tion de l’en­droit cen­sé être celui du point G, tan­dis que d’autres n’ont pas de réac­tion. Il y a même les femmes qui éprou­vent de la douleur si cette zone est touchée.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »