BSDM: guide pour les débutants

Nov 27 • Femme libertine • 3104 Views • Aucun commentaire sur BSDM: guide pour les débutants

bdsmIl existe quelques raisons pour que les amants veu­lent faire l’amour de manière vio­lente. D’habi­tude les gens n’as­so­cient pas la douleur avec le plaisir.  Mais quand on a mal, le cerveau pro­duit de l’en­dor­phine, hor­mone du bon­heur. Alors plusieurs gens ressen­tent un essor émo­tion­nel avec la venue de la douleur quand ils réalisent qu’il n’y a pas de dan­ger réel. En plus, ce type d’amour per­met de dépass­er les tabous et éprou­ver de nou­velles sensations.

Il n’est pas oblig­a­toire d’a­cheter une cravache ou jouer au maître et maîtresse. Il y a des astuces dif­férents pour ren­dre les rela­tions sex­uelles plus vio­lentes sans causer de dom­mage physique ou émo­tion­nel au partenaire…

1. Enlever brusque­ment le vête­ment, surtout la lin­gerie, le slip et la culotte. Mais il faut être pru­dent car cer­tains matéri­aux sont assez solides et peu­vent nuire à la peau.

2. Mor­sures c’est un bon moyen pour faire du plaisir au parte­naire, à inten­si­fité dif­férente. Les endroits à mor­dre — tétines, cou, sur­face interne des cuiss­es, par­fois géni­tale. Mais ne mordez pas très fort!

3. Ten­dre la peau.  Traîn­er la peau avec les doigts ou les dents ren­force l’ef­fet. Surtout con­ven­ables pour cet enjeu sont les boucles à oreille ou pierc­ings, mais on peut juste ten­dre un peu la peau dans les zones érogènes.

4. Tir­er les cheveux. L’en­droit com­mode pour cela — la nuque. Ramassez les cheveux du parte­naire dans la main et tenez. Cela peut être fait au moment de l’acte intime. Il est très répan­du quand l’homme tire les cheveux de la femme en la péné­trant de der­rière. C’est un geste de dom­i­na­tion au fait.

5. Claques et tapes. Curieux, mais plusieurs femmes trait­ent pos­i­tive­ment ce type de dis­trac­tion. Evidem­ment, il ne faut pas aller jusqu’à l’accident.

6. Priv­er de con­tôle. C’est pour cela qu’on utilise les cordes et les menottes. Mais tous autres moyens qui restreignent les mou­ve­ments, peu­vent aus­si ani­mer le jeu éro­tique. Vous pou­vez ser­rer le parte­naire con­tre le lit ou ser­rer fort ses épaules. Ce jeu con­vient surtout pour les gens qui, d’une part, se sont habitués à être leader au sexe, d’autre part, rêvent de chang­er de rôle.

Il faut dis­cuter d’a­vance s’il est accept­able de laiss­er des bleus et des signes sur le corps — cela peut s’avér­er douloureux ou ruin­er la confiance.

Sans aucun doute, le sexe vio­lent exige la pleine con­fi­ance mutuelle. Si vous doutez de savoir-faire ou des inten­tions de votre parte­naire, il vaut mieux attendre.

bsdm

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »