Les médicaments contre la maladie de Parkinson ont transformé une britannique en obsédée sexuelle

Août 20 • Blog de femme libertine • 1220 Views • Aucun commentaire sur Les médicaments contre la maladie de Parkinson ont transformé une britannique en obsédée sexuelle

L’habitante de Grande Bretagne, qui prend des médicaments contre la maladie de Parkinson, a découvert que ces médicaments ont un effet secondaire étrange : ils provoquent un fort désir sexuel, poussent au shopping et à la communication dans des réseaux sociaux.

La maladie incurable a été découverte chez Vicki Dillon il y a quatre ans. Depuis ce temps-là, la femme prend les médicaments prescrits qui l’aident à confronter les symptômes de la maladie de Parkinson.

Néanmoins, ces médicaments ont un effet secondaire inhabituel : ils provoqueraient une forte dépendance au sexe et une tendance aux dépenses liées aux achats et aux soirées. Le fait est que les médicaments prescrits stimulent les parties du cerveau contrôlant le plaisir.

Selon la britannique, elle à toujours aimé faire du shopping, mais après l’utilisation des médicaments, elle a découvert que ce désir l’obsédait et est finalement devenu incontrôlé. « Un jour, je suis allée dans un centre commercial et avant de réaliser ce que je faisais, je me suis commandé de nouveaux meubles pour ma chambre à coucher », – a raconté Vicky Dillon.

A présent, à l’aide des médecins, cette mère de deux enfants a appris à contrôler ses désirs excessifs. Le cas de Dillon n’est pas unique. Plusieurs patients, atteints de la maladie de Parkinson qui se soignent par des médicaments, commencent à avoir les mêmes effets secondaires : ils deviennent dépendants du sexe, des jeux ou de l’oniomanie (la manie des achats).

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »