Les fantasmes sexuels sont ils dangereux ?

Avr 13 • Histoires libertines • 1415 Views • Aucun commentaire sur Les fantasmes sexuels sont ils dangereux ?

fantasmes sexuelsLe sexe c’est la santé et la jeunesse presque éternelle, cette idée est partagée seulement par les libertins.

Ils ont raison car le sexe à doses définies individuellement est utile pour nous selon les psychologues et les sexologues. Mais d’autres questions s’imposent alors :  que ce passe t il pour une personne qui ne fait peu ou jamais l’amour? Est-ce que c’est normal ? Est-ce que cette personne a t elle des fantasmes sexuelles ?

Les fantasmes érotiques, ainsi que d’autres fantaisies, peuvent être très dangereuses si ils ne sont pas satisfaits ou réalisés. Est-ce qu’il faut règlementer le sexe alors ?

Sexe c’est la mode

La tendance à traiter le sexe comme un phénomène de mode devient très populaire ces derniers temps. Si autrefois nous essayions de cacher nos fantaisies érotiques, aujourd’hui le concept du sexe est largement utilisé, par exemple pour la promotion de produits sur le marché. Ceux qui choisissent le sexe classique en partageant les principes traditionnel de l’amour, sont considérés comme « en retard » sur leur époque. Maintenant les relations libertines sont très à la mode. Plus de sexe, c’est mieux. Voici les clichés contemporains sur la libération et la liberté de l’homme.

Sexe, obligatoire ou non ?

Selon l’opinion des professionnels, le sexe n’est pas obligatoire, en comparaison avec la digestion ou la respiration. Autrement dit, l’homme peut survivre sans sexe. Cependant l’abstinence peut causer des troubles psychologiques dûs aux fantasmes érotiques. De plus, l’absence de relations intimes est à l’origines de plusieurs maladies.

Ceux qui ne font jamais l’amour.

Qu’est-ce qui se passe pour la personne qui se prive d »amour physique ? Les médecins nous rassurent en disant que cette personne ne devient ni frigide, ni impuissante. Cela concerne quand-même la plupart des cas. Selon les données statistiques, l’interruption de l’activité sexuelle pendant 3 à 9 mois arrive à 1 étudiant sur 3. Traditionnellement les plus actifs sont les personnes âgées de 23 à 30 ans. Cela concerne également les personnes mariées. Dans le mariage les passions s’en vont et ce ne sont que les fantasmes qui restent.

Nuisance de l’abstinence.

L’abstinence est nuisible si après une forte excitation il n’y a pas de satisfaction. Une congestion se forme dans la zone coxale ce qui entraîne des inflammations. Chez les hommes cela peut causer la prostatite tandis que chez les femmes l’inflammation des annexes. L’abstinence sans l’excitation ne gêne pas, ni physiquement, ni psychologiquement. Les pauses dans les relations intimes sont admissibles mais si cela prend un caractère de longue durée la personne devient sujette à la dépression, au stress et à la panique.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »